Please reload

Posts Récents

NCAA 2017: Kendell WILLIAMS devance l'armada venue de l'Arkansas après la 1ère journée

June 10, 2017

 

 

 

Les championnats universitaires américains sont toujours l'occasion pour la planète athlétisme de découvrir à cette période l'année de nouveaux talents issus des universités des quatre coins des Etats-Unis. Jackie JOYNER-KERSEE (USA), Austra SKUJYTE (LTU) et Brianne THEISEN EATON (CAN) figurent parmi les plus illustres vainqueures de cette compétition à l'heptathlon.

Paradoxalement, le record universitaire de la spécialité est toujours détenu par Diane GUTHRIE-GRESHAM (JAM), moins connue des médias, qui réalisa 6 527 points en 1995 et se retira des pistes après les jeux olympiques d'Atlanta (1996).

Cette année à Eugene, l'américaine Kendell WILLIAMS (université de Géorgie), dont le record personnel s'élève à 6 402 points, pouvait légitimement espérer conquérir un troisième titre universitaire après ses victoires en 2014 et 2016 d'autant plus qu'elle venait de gagner son quatrième titre d'affilée au pentathlon des championnats universitaires américains, un record.

Parmi ses principales concurrentes figuraient les juniors Taliya BROOKS ( 6 099 points) et Payton STUMBAUGH (6 023 points) ainsi que de Leigha BROWN ( 5 852 points)  et Kelsey HERMANN (5 820 points) formant un quator de drôle de dames en provenance de l'université de l'Arkansas et prêtes à en découdre avec la favorite Kendell WILLIAMS. La canadienne Nina SCHULTZ (6 021 points) était également présente pour contrecarrer les plans des américaines.

Retour sur la première journée de l'heptathlon qui a eu lieu la nuit dernière à Eugene :

 

 

100 m haies (1/7) : Kendell WILLIAMS seule sous les 13 secondes , Kelsey HERMANN déjà OUT.

 

Kendall WILLIAMS (USA) et Payton STUMBAUCH (USA) étaient les favorites logiques de cette première épreuve avec un record personnel à 12"83 qui nous rappelle que le 100 m haies est définitivement une spécialité américaine. 

C'est sous la pluie et avec une température des plus fraîches pour un mois de juin (10°C) que les 24 universitaires ont ouvert le bal de fin d'année sur les haies. Dans ces conditions, la performance de Kendell WILLIAMS (USA) qui a réussit un temps de 12"95 (+0.2) lors de la 4ème série apparaissait comme étant des plus honorables. Payton STUMBAUCH (USA) et Taliyah BROOKS (USA) ont réalisé les deuxième et troisième temps lors de cette même série avec des temps chronométrés respectivement à 13"17 et 13"37, concédant entre 2 et 3 dixièmes sur leur record personnel.

L'allemande Louisa GRAUVOGEL a été finalement l'une des rares filles à battre son record personnel dans ces conditions améliorant son record personnel d'un dixième avec un temps de 13"53 (-0.5) qui la plaçait au pied du podium très provisoire.

Nina SCHULTZ (CAN), prétendante au podium mais beaucoup moins à l'aise sur les haies, a réalisé une bonne opération avec un temps de 13"70 soit un dixième de plus que son record personnel ce qui la positionnait à la 7ème place à l'issue de la première épreuve.

Kelsey HERMANN (USA) n'a quant à elle pas terminé son 100 m haies et devait laisser notre désormais trio de drôle de dames en découdre avec leur principale rivale, à savoir Kendell WILLIAMS.

 

Classement provisoire à l'issue de la première épreuve :

1. Kendell WILLIAMS (USA) 1 132 points

2. Payton STUMBAUCH (USA) 1 099 points

3. Taliyah BROOKS (USA) 1 069 points

4. Louisa GRAUVOGEL (GER) 1 046 points

5. Nikki LARCH-MILLER (USA) 1 023 points

 

 

Saut en hauteur (2/7) : Kendell WILLIAMS (toujours) seule à plus de 1,80 m 

 

En moins d'une heure, Louisa GRAUVOGEL (GER) est passée du rire aux larmes avec 3 échecs à sa première barre à 1,54 m, rappelant à toutes ses adversaires du jour la difficulté et parfois la cruauté des épreuves combinées.

Kendell WILLIAMS, comme lors de la première épreuve, a pu montrer sa supériorité à la hauteur en réalisant 1,81 m (991 points) à son deuxième essai. Elle a devancé Kaylee HINTON (USA) qui réalisait la meilleure opération lors de cette deuxième épreuve en franchissant à son premier essai une barre à 1,78 m (953 points), soit 1 cm de moins que son record personnel. En effet, cette performance mêlée au faible niveau du concours lui permettait de bondir de la 12ème à la 4ème place à l'issue de la deuxième épreuve.

Avec un saut à 1,75 m (916 points) Taliyah BROOKS (USA) reprenait la deuxième place au classement général à sa compatriote Payton STUMBAUCH qui a dû se contenter d'un saut à 1,69 m.

Nina SCHULTZ (CAN) a quant à elle assuré une barre à 1,72m (879 points) au premier essai se replaçant ainsi dans la course au podium. 

 

Classement provisoire à l'issue de la deuxième épreuve :

1. Kendell WILLIAMS (USA) 2 123 points

2. Taliyah BROOKS (USA) 1 985 points

3. Payton STUMBAUCH (USA) 1 941 points

4. Kaylee HINTON (USA) 1 929 points

5. Nina SCHULTZ (CAN) 1 900 points

 

 

Lancer du poids (3/7) : Nina SCHULTZ (CAN) bat son record personnel et continue sa belle remontée

 

Cette troisième épreuve a confirmé le peu d'appétence qu'ont les heptathlètes américaines pour les épreuves de lancers. 

Ainsi, Kaylee HINTON a dû se contenter d'un très faible lancer à 9,50 m ne lui rapportant que 497 points ce qui avait pour effet de la faire retomber dans les limbes du classement général.

Kendell WILLIAMS ne parvenait pas s'approcher de son record personnel (12,85 m) en lançant le poids  à 11,84 m (651 points). Celle-ci gardait néanmoins largement la tête du classement général à l'issue de cette épreuve.

Ses compatriotes Taliyah BROOKS et Payton STUMBAUCH ne s'en sont pas sorties beaucoup mieux avec des lancers respectifs à 11,38 m (620 points) et 11,44 m (624 points).

La meilleure opération a été réalisée par la canadienne Nina SCHULTZ, 2ème de l'épreuve derrière la slovaque Lucia MOKRASOVA (13,36 m) grâce un lancer à 12,74 m ce qui lui permettait de continuer sa belle remontée et de battre au passage son record personnel (12,19 m réalisé en avril à Tucson).

 

Classement provisoire à l'issue de la troisième épreuve : 

1. Kendell WILLIAMS (USA)  2 774 points

2. Nina SCHULTZ (CAN) 2 610 points

3. Taliyah BROOKS (USA) 2 605 points

4. Leigha BROWN (USA) 2 594 points

5. Payton STUMBAUCH (USA) 2 565 points

 

 

200 mètres (4/7) : Payton STUMBAUCH remporte l'épreuve et repasse à la deuxième place 

 

On ne peut pas dire que les heptathlètes aient été gâtées par les conditions climatiques lors de ce début d'heptathlon. Comme si cela ne suffisait pas elles ont dû composer avec un fort vent contraire durant les séries du 200 mètres.

Ainsi, Payton STUMBAUCH, dont le record personnel sur la distance est de 23"22, a remporté sa série dans un temps de 23"93 (-3.1) devançant dans la même série et sur le fil Kendell WILLIAMS qui a réalisé 24"12 c'est à dire un chrono également bien loin de son record personnel 23"67 (-3.1). La double championne universitaire limitait cependant les dégâts puisque ses poursuivantes Nina SCHULTZ (25"12/-2.7), Taliyah BROOKS (24"81/-3.1) et Leigha BROWN (24"91/-2.7) se retrouvaient à plus de 7 dixièmes de leur record personnel et concédaient beaucoup plus de points sur leur tableau de marche.

 

Classement à l'issue de la première journée :

1. Kendell WILLIAMS (USA)  3 743 points

2. Payton STUMBAUCH (USA) 3 552 points

3. Taliyah BROOKS (USA) 3 509 points

4. Leigha BROWN (USA) 3 489 points

5. Nina SCHULTZ (CAN) 3 486 points

 

Avant le début de la seconde journée, Kendell WILLIAMS peut donc logiquement espérer, sauf catastrophe, glaner un troisième titre universitaire puisqu'elle devance sa dauphine de près de 200 points. La course au podium semble au contraire beaucoup plus indécise avec 4 filles se tenant en moins de 70 points d'autant plus que leurs performances se valent plus ou moins sur cette seconde  journée... à suivre donc.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Rechercher par Tags