JO TOKYO 2021 : Nafissatou THIAM conserve son titre olympique avec 6 791 points !




Saut en longueur (5/7) : Nafissatou THIAM (BEL) refait son retard sur Anouk VETTER (NED).


La première épreuve, disputée dans des conditions légèrement plus clémentes que celles de la veille, était l'occasion pour les favorites de prendre le large au classement général.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que les cinq premières à l'issue de la première journée ont répondu présentes à commencer par Nafissatou THIAM (BEL) qui à son dernier essai retombait à 6,60 m (1 040 points) et revenait à 4 petits points au classement général d'Anouk VETTER (NED) pourtant très proche de son record personnel (6,49 m) avec un saut à 6,47 m (997 points). Les qualités au javelot des deux heptathlètes qui figurent dans le top 3 tous temps dans cette épreuve (rien que ça !) promettaient un combat d'anthologie d'autant plus que la belge et la néerlandaise se valent sur 800 mètres, ultime épreuve de l'heptathlon.

De son côté Noor VIDTS (BEL) réalisait une très bonne performance en améliorant à chaque tentative sa meilleure marque, validant un dernier essai à 6,32 m (949 points) . La belge perdait néanmoins du terrain sur Anouk VETTER (NED) et sa compatriote Nafissatou THIAM sur lesquelles elle comptait désormais près de 70 points de retard. D'autant plus que les carences de la belge au lancer du javelot ne lui permettaient pas de rêver au titre olympique, mais de façon plus réaliste à la médaille de bronze.

Pour autant le combat allait être rude avec Kendell WILLIAMS (USA) qui malgré un saut à "seulement" 6,57 m (1 030 points), loin de son record personnel (7,00 m), remontait de la 9ème à la 5ème place au classement général avec seulement 84 points de retard sur Noor VIDTS (BEL). Sa compatriote Annie KUNZ restait également dans la course pour le podium grâce à un sursaut in-extremis au dernier essai à 6,32 m (949 points).

Très grosse déception en revanche pour l'allemande Carolin SCHÄFER (5,78 m soit 783 points), L'autrichienne Ivona DADIC (6,11 m soit 883 points) et l'américaine Erica BOUGARD (6,06 m soit 868 points) toutes très loin de leur record perosonnel et qui perdaient a priori toute chance de figurer sur le podium olympique.

En dépit de ses faiblesses à la longueur, Odile AHOUANWANOU (BEN) limitait quant à elle la casse en égalant son record personnel (6,07 m soit 871 points) ne reculant ainsi que d'une place au classement général (6ème désormais).





Lancer du javelot (6/7) : Nafissatou THIAM (BEL) en patronne, une médaille de bronze (très) disputée.


Anouk VETTER (NED) et Nafissatou THIAM (BEL), séparées de seulement 4 points au classement général, jouaient le titre olympique à l'occasion de cette 6ème épreuve. Avec des records respectifs à 58,41 m et 59,32 m, meilleurs lancers de tous les temps dans un heptathlon derrière les 60,90 m de la détentrice du record du monde du javelot Barbora SPOTAKOVA (CZE) qui avait disputé un heptathlon au meeting de Talence (FRA) en 2012.

Et c'est bien Nafissatou THIAM (BEL) qui avait les nerfs les plus solides en envoyant à son deuxième essai le javelot à 54,68 m (951 points) tandis qu'Anouk VETTER (NED) ne parvenait pas à réitérer sa meilleure performance de l'année (54,77 m) et devait se contenter d'un lancer à seulement 51,20 m (883 points).

La belge reprenait la tête du classement général qu'elle avait abandonné après le 200 mètres et comptait désormais 64 points d'avance sur la néerlandaise soit l'équivalent de 5 secondes sur 800 mètres.

La grosse surprise venait d'Emma OOSTERWEGEL (NED) qui battait son record personnel en réussissant un dernier essai à 54,60 m (5 641 points), passait de la 8ème à la 4ème place au classement général et ne comptait plus qu'un point (!) de retard sur Kendell WILLIAMS (USA) qui en faisait de même grâce à une nouvelle meilleure marque à 48,78 m (836 points), record battu de plus d'un mètre.

Noord VIDTS (BEL) qui rétrogradait de la 3ème à la 5ème place malgré un nouveau record personnel battu de plus de 3 mètres (!) à 41,80 m (702 points) allait également se mêler à la lutte pour la médaille de bronze puisqu'elle ne comptait que 50 points de retard sur Emma OOSTERWEGEL (NED) et un record personnel plus rapide de 3 secondes que cette dernière ...

Les places de finalistes (TOP 8) allait se jouer entre les américaines Annie KUNZ (42,77 m soit 721 points) et Erica BOUGARD (46,60 m soit 794 points), L'allemande Carolin SCHÄFER (nouveau record personnel à 54,10 m soit 940 points) et l'autrichienne Ivona DADIC (48,40 m soit 829 points) qui se tenaient alors toutes en 41 points.




800 mètres (7/7) : Nafissatou THIAM (BEL) championne olympique . Emma OOSTERWEGEL (NED) en bronze !


C'est sans surprise que Nafissatou THIAM (BEL) remportait son deuxième titre olympique en maitrisant Anouk VETTER (NED) de bout en bout et en mettant un point d'honneur à s'approcher de son record personnel en 2'15"98 (879 points).

En totalisant 6 791 points (à 19 points de son total de Rio en 2016), Nafissatou THIAM (BEL) conservait ainsi son titre olympique, un exploit que seule Jackie JOYNER-KERSEE (USA) avait réalisé en 1988 (Séoul) -1992 (Barcelone) et pourra donc viser un triplé historique à Paris en 2024.

Anouk VETTER (NED), également proche de son record personnel en 2'18"72 (841 points), battait quant à elle son record national (anciennement 6 636 points) qu'elle portait à 6 689 points et signait un très beau retour avec cette médaille d'argent après trois années de blessures.

Sa compatriote Emma OOSTERWEGEL créait la sensation en s'emparant de la médaille de bronze.

La néerlandaise, qui ne faisait meme pas partie des outsiders en début de compétition, résistait aux attaques de Noor VIDTS (BEL) vainqueur de la seconde série du 800 mètres en 2'09"05 (979 points) et franchissait la ligne en deuxième position en 2'11"09 (949 points), record personnel sur 800 mètres et à l'heptathlon pour les deux athlètes qui totalisaient respectivement 6 590 points et 6 571 points pulvérisant leur record de respectivement 282 points pour Emma OOSTERWEGEL (NED) et 377 points pour Noor VIDTS (BEL).

La néerlandaise signait au passage le deuxième meilleur total de la seconde journée (2 838 points) derrière Nafissatou THIAM (2 870 points).

Kendell WILLIAMS (USA), initialement sur le podium provisoire avant le 800 mètres, ne pouvait rivaliser avec les deux européennes et terminait son heptathlon avec un total de 6 508 points.

Les résultats de ses compatriotes Annie KUNZ (5ème avec 6 420 points) et Erica BOUGARD (9ème avec 6 379 points), également à plus de 6 600 points cette année, ne pouvaient que nous interroger sur le sytème des sélections américaines et la problématique du pic de forme en juin qui entraine à chaque fois le même fiasco dans l'équipe américaine à l'heptathlon et comme on a pu le constater dans la quasi-totalité des autres épreuves de l'athlétisme.

Avec plus de 8 filles à 6 400 points, l'heptathlon des jeux olympiques de Tokyo aura été d'une densité remarquable et aura sacré la reine des épreuves combinées depuis 5 ans. La blessure à l'hiver de Katarina JOHNSON-THOMPSON (GBR), seule athlète à avoir battu Nafissatou THIAM durant cette période, avait malheureusement précipité les choses au profit de la belge.

Espérons que ce duel entre des deux championnes pourra avoir lieu dans les meilleures conditions dans trois ans à Paris pour ce qui pourrait l'apogée de leur très saine rivalité.




Classement final


1. Nafissatou THIAM (BEL) 6 791 points 🥇

2. Anouk VETTER (NED) 6 689 points (NR) 🥈

3. Emma OOSTERWEGEL (NED) 6 590 points (PB) 🥉

4. Noor VIDTS (BEL) 6 571 points (PB)

5. Kendell WILLIAMS (USA) 6 508 points

6. Annie KUNZ (USA) 6 420 points

7. Carolin SCHÄFER (GER) 6 419 points

8. Ivona DADIC (AUT) 6 403 points

9. Erica BOUGARD (USA) 6 379 points

10. Ninali ZHENG (CHN) 6 318 points

11. Verena MAYR (AUT) 6 310 points

12. Ekaterina VORONINA (UZB) 6 298 points

13. Xénia KRIZSAN (HUN) 6 295 poins

14. Evelis AGUILAR (COL) 6 214 points

15. Odile AHOUANWANOU (BEN) 6 186 points

16. Adriana SULEK (POL) 6 164 points

17. Maria HUNTINGTON (FIN) 6 135 points

18. Maria VICENTE (ESP) 6 117 points

19. Vanessa GRIMM (GER) 6 114 points

20. Georgia ELLENWOOD (CAN) 6 077 points

DNF. Katarina JOHNSON-THOMPSON (GBR)

DNF. Nadine BROERSEN (NED)

DNF. Marthe KOALA (BUR)

DNF. Yorgelis RODRIGUEZ (CUB)


Les résultats complets ici

Posts Récents